top of page

sophrologie et émotions



Gestion des émotions


« Si nous sommes « avec l’émotion », en faisant corps avec elle, en l’accueillant et en la laissant s’exprimer, le processus d’acceptation se met en place et l’émotion se fige, disparaît. En la refusant, en la masquant, nous l’augmentons. Ainsi réprimée, elle persiste de façon souterraine et risque à tout moment d’exploser. » Michèle Freud L’’être humain est une entité au sein de laquelle émotions et énergies cohabitent dans un tumulte assourdissant. Le matin, joyeux. À midi, réservé. Le soir, en proie aux doutes. Transporté par vos émotions, vous êtes capable de revêtir plus de masques que l’on ne peut compter… Cette chaleur que vous ressentez quand vous êtes victime d’un stress intense… Cette tornade monstrueuse qui ravage votre cœur quand la colère gronde en vous… Cette envie de danser qui fait vibrer chacune des cellules de votre corps quand vous êtes joyeux… C’est fou à quel point les émotions sont emplies de pouvoir. Mais savez-vous vraiment ce qu’elles sont ? Qu’est-ce qu’une émotion ? Difficile de trouver les mots justes pour décrire ce phénomène… Un seul terme, plusieurs possibilités… Étymologiquement, “émotion” puise ses racines dans deux termes latins :

  • E, contraction du préfixe “ex” lequel se traduit par “extérieur” ;

  • Motion qui désigne le mouvement.

S’il faille s’appuyer uniquement sur la linguistique, un mouvement qui voit le jour à l’intérieur et se propage à l’extérieur. Un courant de pensée qui n’est pas vraiment partagée par tous… Selon le dictionnaire Larousse, le terme “émotion” est un vocable de genre féminin qui désigne une “réaction affective transitoire d’assez grande intensité, habituellement provoquée par une stimulation venue de l’environnement”. Mises côte à côte, ces deux définitions prêtent à la réflexion. Qu’en est-il vraiment ? Les émotions sont-elles le fruit d’une stimulation interne ou externe ? Stimuli internes ou externes ? Au risque de vous surprendre, la réponse est : les deux. En effet, un événement extérieur à l’instar d’une rencontre, d’une dispute ou de l’annonce d’une nouvelle peut déclencher des émotions. À la lecture de votre lettre d’admission dans ce prestigieux collège, votre cœur s’est empli de joie… Seul, perdu dans les bois, vous avez été littéralement paralysé par la peur quand des bruits étranges se font entendre dans les bosquets… Et que dire de la colère qui vous anime quand vous êtes victime d’une dispute, d’une frustration, d’une injustice…? À chaque instant de votre vie, vous interagissez avec des éléments, inertes ou organiques, mobiles ou statiques, ponctuels ou récurrents, qui influencent votre humeur. À cela s’ajoute votre esprit. Il suffit d’une pensée, d’une image ou d’un souvenir pour que vos émotions fassent un virage à 180°. À noter qu’en fonction de votre vécu, une même image mentale peut engendrer différentes réactions. À quoi servent les émotions ? Les émotions n’ont qu’un seul but : vous maintenir en vie. Quand vous sentez la peur vous envahir, c’est votre corps qui essaie de vous dire “Sois sur tes gardes. Ton intégrité physique et mentale est menacée”. Quand vous trépignez de joie, c’est un autre signal pour vous indiquer que vous êtes sur la bonne voie. Et ce n’est pas tout… En plus de faire office de garde-côtes internes, les émotions vous permettent d’informer votre entourage de la situation en cours. Ainsi, des yeux emplis de larmes appellent immédiatement une question “que se passe-t-il ?”. Colère, malaise, anxiété, empathie, dégoût, joie, tristesse… Ces émotions sont bien plus utiles et nombreuses que vous ne le pensez. Aujourd’hui encore, les experts ne s’accordent pas sur le nombre exact. Néanmoins, il est couramment admis que 4 émotions principales font la pluie et le beau temps. Quelles sont les principales émotions ressenties par l’être humain ? Quatre émotions régissent la vie de l’être humain. Il s’agit de :

  • La peur ;

  • La colère ;

  • La tristesse ;

  • La joie;

1) La peur : quand un danger n’est pas bien loin… En présence d’un danger, fusse-t-il réel ou imaginaire, la peur aiguise vos sens afin de vous permettre d’y faire face. Elle vous tient aux aguets, vous alerte des dangers et vous permet de rester en vie, tout simplement. Les peurs peuvent être différentes selon chaque individu : peur de la maladie, peur de l’école, peur de la séparation, peur de le vieillesse, peur de tout perdre, peur pour ses enfants, etc.. Les peurs sont présentes à tous les âges : les adultes, les adolescents, les enfants, les séniors. Elles peuvent avoir des conséquences négatives au quotidien. La sophrologie peut vous accompagner : les techniques de visualisation positive ainsi que des exercices de respiration et de relaxation pourront vous aider 2) La colère : quand votre espace personnel est envahi… La colère surgit pour rétablir l’équilibre, pour faire respecter des valeurs auxquelles vous croyez profondément ou vous faire respecter. Elle est souvent accompagnée de réactions physiques. Elle peut être utile pour exprimer son sentiment mais lorsqu’elle est trop fréquente et intense, elle peut être négative pour votre organisme… «À force de mettre le corps en surtension et en surrégime, elle est extrêmement énergivore pour l’organisme et le cerveau», précise Christophe Haag, professeur à l’EM Lyon et chercheur en psychologie sociale (1) La sophrologie permettra d’exprimer sa colère selon son intensité dans sa justesse Je vous apprend des exercices sur le souffle pour vous aider à l’évacuer, mais aussi pour l’exprimer, la comprendre, son origine, afin de laisser le calme revenir… 3) La tristesse : quand la douleur émotionnelle fait mal… Les causes sont multiples et varient d’une personne à l’autre. La tristesse peut être en réponse à un besoin insatisfait, à une douleur, un manque, un deuil, une déception, une impuissance, une séparation, un baby blues…Elle peut se manifester par symptômes physiques, des pleurs, une perte de repères, elle est passagère, si elle s’installe il est important de consulter un professionnel de santé. Non, pleurer ou broyer du noir ne signifie pas que vous êtes faible. C’est un processus parfaitement normal au cours duquel vous apprendrez à accepter … Je peux vous accompagner, avec une écoute active et bienveillante, des exercices de respiration contrôlée, de la visualisation et du coaching à surmonter cette émotion. 4) La joie : quand vous avez fait le bon choix… Quand vous avez réussi à satisfaire l’un de vos besoins, vous vous emplissez de joie. À l’intérieur, c’est comme si un bal dansant avait lieu… Vous avez envie de partager votre bonheur avec les autres. Vous souriez. Vous êtes joyeux. Cette émotion est souvent prise comme synonyme de plaisir et d’épanouissement. Des quatre émotions fondamentales, la joie est celle qui vous indique que vous êtes sur la bonne voie. Non seulement, elle vous dynamise mais en plus, elle vous pousse à refaire exactement la même chose et à inciter vos proches à faire de même. Avec la sophrologie, Il est possible d’apprendre des techniques qui vous permettront d’identifier vos émotions afin de les accepter, de les gérer et de mieux les exprimer.

9 vues0 commentaire

Bình luận


bottom of page